2017

 

• DOCUMENTAIRE INTERACTIF

• MULTIMédia

• écriture

• réalisation

• ARCHIVES

• première PRO

• PROCESSING

PROJET SUIVANT 

AU DELÀ DES PUPILLES

PROJET DE DIPLÔME  - Soutenu en Juin 2017. 

Mention Très Bien avec les félicitations du jury.

Comment faire pour se raconter lorsque l’on ne possède pas ou peu de photos de soi ? Comment combler les vides chronologiques de son roman familial ? Et comment y arriver lorsque l’on est déraciné et parfois enraciné au sein de différentes familles ?

 

Narration Photographique sont les maîtres mots de ce projet.  

Associé à la notion d’images manquantes dans des récits de vie, le documentaire interactif Au delà des pupilles s’interroge sur la façon de faire récit et de restituer des histoires, à travers les images mentales et parfois physiques qui nous imprègnent. Ces dernières se transforment, s’évanouissent et ressurgissent. Parfois invisibles elles sont pourtant omniprésentes dans l’esprit de chacun.

 

Cette installation interactive propose de se projeter dans les récits de Clémence, Franck et Audrey : tous trois adoptés ou pupilles de l’État.
Dans un premier temps, ces trois portraits muets nous font face. Exposés à la lumière, ils vont peu à peu se mouvoir et l’histoire va se révéler pour les mettre en scène. Ce récit, à l’image du leur,  n’a pas un fil narratif classique : il se construit en fonction d’où le spectateur décide de placer le pion sur la table réactive. Il peut choisir de progresser peu à peu dans la narration ou, au contraire, d’aller directement dans les paliers les plus supérieurs du récit : plus profonds et plus intimes. Et cela au risque d’être choqué ou de ne pas comprendre, tout comme ces adoptés, qui ont pu apprendre, en pointillé, des éléments plus ou moins importants de leur histoire au cours de leur vie.

Les couches narratives se révèlent et se figent pour, une fois le tout achevé, disparaître peu à peu nous laissant à nouveau face à ces trois portraits. Or à cela s’ajoute un nouveau regard, de nouvelles images mentales. Ces trois portraits figés et muets sur le papier glacé viennent de se raconter.

TEASER DU PROJET

La salle de l'installation 

Portraits à l'argentique de Clémence, Franck et Audrey

La table interactive : 

- planche de plexiglas 

- webcam relié à un projecteur et un ordinateur

- développer sous Processing

Médias imprimés : 

- les cartes 

- le dossier de l'installation/exposition.

Ces trois histoires s’unissent et se décomposent en cinq paliers. À chacun d’entre eux le spectateur est invité à prendre une fiche et à la placer dans un des dossiers disposés près de la table interactive. Il constitue les pièces du puzzle de ces histoires projetées et mises en lumière. Elles sont les pièces de "votre" dossier. Regardés seuls, ces éléments ne racontent pas. Ils sont uniquement des fragments clés, des bouts de phrases, reliés à une photographie transformée d’un des personnages. Positionnés dans le bon ordre, l’ensemble de ces fiches raconte quelque chose, elles donnent à voir un tout, une interprétation finale et pérenne de l’installation éphémère. 

À vous de choisir de rassembler vos pièces ou non, de les accrocher ou, au contraire, de les conserver dans le dossier, à l’ombre des regards, ou aller jusqu’à vous débarrasser de ces preuves visuelles narratives.

 

Vous risquez de vous demander jusqu’où la vérité est dévoilée dans ces histoires. Finalement, peu importe la proportion de vérité au sein de ces cartes, ces pièces de vies.  Pour se projeter, il suffit d’y croire, d’ouvrir les yeux sur sa propre histoire et cela à travers celles des autres, pour ensuite, peut-être, à son tour, aller au delà des pupilles.

PROJECTIONS FILMÉES

​Tous droits réservés.​ ©2019  Lucie Plançon.